Tout savoir sur le clenbuterol

Le Clenbutérol, aussi appelé « pilule de la taille 0 » est un produit vétérinaire utilisé par de nombreuses femmes désirant maigrir, mais pas seulement. On le retrouve également dans les salles de musculation où certains pratiquants l’utilisent pendant leur période de sèche afin d’atteindre un taux de graisse au plus bas sans perdre trop de muscle. Une pratique qui relève du dopage et qui n’est pas sans risque.

Qu’est-ce que le Clenbutérol ?

A la base, le Clenbutérol est un médicament pour soigner les chevaux: le Ventipulmin. Plus précisément lorsque ceux-ci souffrent d’affection broncho-pulmonaire. Il est donc autorisé pour un usage vétérinaire dans des cas bien particuliers.
Il est également utilisé, illégalement cette fois, pour augmenter la masse musculaire de certaines bêtes d’élevage comme les bœufs ou les moutons, bref toutes les bêtes qu’on vendra ensuite pour leur viande. Cette pratique nuit au goût de la viande. De plus, il existe à présent plusieurs moyens de savoir si une bête a été traitée avec ce genre de produit, par analyse d’un poil par exemple, ou par la découverte de certains signes sur la carcasse de la bête.
Ce médicament est également devenu très populaire dans certains milieux. Tout d’abord celui des stars hollywoodiennes et des modèles de mode, qui ont trouvé, avec le Clenbutérol, le moyen d’être mince sans efforts. Évidemment, cette pratique s’est ensuite répandue chez les personnes moins connues et surtout à de nombreuses femmes qui cherchent à perdre du poids.
Le milieu du sport est aussi beaucoup touché et a connu plusieurs scandales liés à l’utilisation du Clenbutérol. Ce médicament vétérinaire a été utilisé par de nombreux athlètes car il permettait de passer les contrôles anti-dopage puisque le Clenbutérol n’était pas détecté comme les stéroïdes anabolisants. Mais, les contrôles ont été adaptés et des athlètes, comme le célèbre Alberto Contador, ont été détectés positifs.

Le vainqueur du Tour de France 2010, Alberto Contador, a été contrôlé positif au clenbutérol…

 

Quels sont les effets du Clenbutérol ?

Normalement, les effets attendus sont bien évidemment une amélioration des affections broncho-pulmonaires chez les animaux grâce à un effet broncho-dilatateur du médicament.
Mais, chez les éleveurs, comme chez les athlètes ou les personnes au régime, l’effet recherché est une perte de masse grasse, mais aussi l’augmentation de la masse musculaire. En d’autres termes, le clenbutérol possède un effet anabolisant, anti-catabolisant et élève le métabolisme de base de façon à ce que l’organisme brûle plus de graisses. Il permet de sécher tout en prenant du muscle.
Il peut également améliorer la congestion musculaire par l’augmentation du flux sanguin et son effet broncho-dilatateur améliore l’apport en oxygène. Cela peut donc avoir un effet positif sur la performance sportive. Généralement, les récepteurs de l’organisme saturent au bout de quelques semaines et le produit ne donne plus d’effets. Certaines personnes utilisent alors des antihistaminiques pour éviter la saturation.

Quels sont les risques ?

Comme de nombreux médicaments, le Clenbuterol comporte des risques, surtout qu’il est initialement destiné aux chevaux, et non pas à l’être humain.
Premièrement, le médicament peut avoir des effets secondaires gênants comme des tremblements, des maux de tête, de l’agitation et donc des insomnies voire des sautes d’humeur, une augmentation de la quantité de transpiration.
Chez des personnes saines, ces effets peuvent déjà être handicapants et fort désagréables. Chez une personne instable psychologiquement, ou qui est sensible au stress ou à la dépression, le Clenbutérol peut provoquer une irritabilité malvenue et une difficulté à dormir qui n’améliorera pas leur état.
Deuxièmement, le médicament augmente la pression sanguine et peut donc provoquer de l’hypertension. Il peut aussi faire apparaître de la tachycardie, de l’arythmie cardiaque et des crampes des muscles striés, dont le cœur. Autant dire que cela augmente les risques d’accidents cardiaques et cérébraux, surtout chez les personnes qui y sont prédisposées. Un usage prolongé du médicament pourrait même durcir les parois des muscles striés et donc avoir un impact sur la santé cardiaque à long terme.

Dans une vidéo sur Youtube, Zyzz, star du web et modèle pour de nombreux jeunes, expose sa boite de Clenbuterol…

Les effets secondaires du Clenbutérol peuvent être renforcés par l’usage concomitant de caféine, d’alcool ou d’autres médicaments.

Encore plus de danger ?

Comme le Clenbutérol est un médicament vétérinaire dont l’usage est illégal chez l’homme, il n’est pas possible d’en trouver en pharmacie ou de s’en faire prescrire. Les gens qui en consomment s’en procurent donc par des moyens détournés comme des revendeurs dans les salles de musculation ou des sites internet. Or, il est impossible de contrôler la qualité des produits ainsi achetés. Il pourrait s’agir de n’importe quoi, ce qui est d’autant plus dangereux.
Autre problème, les personnes qui utilisent ce produit ont tendance à se dire qu’ils peuvent ainsi manger n’importe quoi. L’exemple le plus classique est celui du pratiquant de musculation qui s’autorise tous les excès et consomme du gainer à outrance durant sa période de prise de masse, puis qui consomme du Clenbutérol pour sécher. C’est un comportement qui est tout ce qu’il y a de plus malsain pour la santé.

Pour toutes ces raisons, nous vous recommandons d’acheter du clenbuterol sur un site spécialisé, fiable, qui vend ce produit depuis une decennie et dont l’efficacité n’est plus à prouver: rue-du-regime.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.